A toi mon fils

Texte paru dans le JOURNAL ARC-EN-CIEL ÉTÉ 2002
#mk-page-title-box-5dd1ff702a635 { height: 200px; background-color: ; text-align: center; background-image: url(""); background-attachment:scroll; background-position:left top; } #mk-page-title-box-5dd1ff702a635 .mk-page-title-box-title { font-size: 50px; line-height: 50px; font-weight: inherit; color: #ffffff; padding-bottom: 20px; margin-bottom: 20px; letter-spacing: 3px; } #mk-page-title-box-5dd1ff702a635 .mk-page-title-box-title--underline:after { background: #ffffff;} #mk-page-title-box-5dd1ff702a635 .mk-page-title-box-subtitle { font-size: 30px; line-size: 30px; font-weight: inherit; color: #ffffff;}
.full-width-5dd1ff702a066 { min-height:100px; padding:100px 0 100px; margin-bottom:0px; } #background-layer--5dd1ff702a066 { background-image:url(https://association-arc-en-ciel.ch/wp-content/uploads/2019/05/vincent-camacho-621990-unsplash.jpg); background-position:center bottom; background-repeat:no-repeat; position: fixed;; }

A TOI MON FILS,

La Maman de Zacharie décédé à 2 mois d’un problème cardiaque. Texte paru dans le JOURNAL ARC-EN-CIEL ÉTÉ 2002.

Zacharie mon tendre ami Zacharie mon p’ti chéri Zacharie mon p’ti coquin Zacharie mon p’ti lutin Zacharie mon tendre ami Zacharie c’est pour la vie

Voici la chanson que je te chantais à l’hôpital et qui nous a accompagnés durant notre chemin de vie. Petite vie trop tôt partie. Tu me manques. L’atroce douleur de ta mort devient plus supportable, plus vivable, mais toujours pas acceptable. Depuis la vie, une double vie, m’habite, tes sœurs tout près de mon cœur, mon cœur ou vivent mes 4 enfants. Merci d’avoir été une telle leçon de vie Zacharie. Merci de nous avoir touché nous et tous ceux qui sont près de toi. Merci d’avoir existé pour nous. Merci d’avoir été mon fils, de m’avoir choisie pour être ta maman. Ta grande sœur parle souvent de toi, j’espère pour toujours. Accompagne-la, aide-la, elle le mérite. Tu m’as ouvert les portes de l’éternité du monde que je ne soupçonnais pas. Je sais qu’un jour, de l’autre côté, je vais te retrouver. Sache, mon fils, mon tendre ami, que je t’aime

Ta Maman

Derniers articles
Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook
gambler_94-104412-unsplashsharon-mccutcheon-526809-unsplash